Domaine Gouffier

VITICULTEUR

De la terre au raisin

LE TRAVAIL DE LA TERRE

 

Notre métier commence par la terre où la vigne puise son énergie. C’est le terroir qui donne au vin son identité.

Tous nos sols sont travaillés intégralement, de façon mécanique.

Ce travail favorise l’élimination des mauvaises herbes qui puisent l’énergie dont à besoin la vigne pour faire un bon raisin.

Les labours permettent également à la plante d’être en bonne santé même en cas d’aléas climatiques. L’élimination des racines de surface oblige la vigne à aller puiser plus en profondeur ses ressources dans le sol. Elle résistera donc mieux à la sécheresse, mais aussi aux pluies abondantes.

Le travail du sol a aussi un impact très important sur les phénomènes d’érosion. Un sol non travaillé va raviner en cas de forts orages, alors qu’un sol bien aéré et meuble en profondeur va absorber l’eau.

la charmée 2011

 

 

 

 

portrait Cora 2011

LA VIGNE : PAS DE BON VIN SANS BONS RAISINS …

 

La vigne produit de bons raisins à condition qu’elle soit en bonne santé et qu’il n’y ait pas trop de charge.

 

A force d’observations et d’essais, nous adaptons le travail de la vigne en fonction de chaque parcelle. Une parcelle plus jeune et donc plus vigoureuse sera freinée par une taille courte et une gestion rigoureuse de la charge de raisins, alors qu’une parcelle de vieilles vignes bénéficiera d’une taille plus longue et de peu d’interventions visant à limiter le nombre de raisins.

Du printemps jusqu’au milieu de l’été, il faut passer et repasser dans chaque vigne pour que chaque raisin bénéficie des conditions optimales pour mûrir : à l’abri de l’humidité vecteur de maladie et de pourriture, à l’abri du soleil direct qui détruit les arômes et grille les baies et éloignés des fils qui les altèrent.

 

Conscient des enjeux écologiques et économiques propres à notre activité nous gérons notre domaine en lutte raisonnée, ainsi les traitements ne sont faits que s’ils sont nécessaires. C’est la première étape du chemin qui nous amènera dans quelques années à utiliser seulement des produits autorisés en agriculture biologique.

 

Le raisin est récolté à bonne maturité. Deux paramètres sont essentiels : le taux de sucre qui augmente avec la maturité et l’acidité qui elle diminue. Quand les courbes se croisent c’est un autre métier qui commence : celui de vinificateur.